Les vaccins ou les virus

Infographie : Calendrier simplifié des vaccinations 2017 (publié, par exemple, par Le Monde dans cet article)

Voici une sélection d’éléments et documentaires que je souhaite partager avec vous.

Extrait d’Envoyé Spécial sur France 2 en 2015 : Vaccins pour enfants : les labos font-ils de la vente forcée?

Diphtérie, tétanos, polio. Il est obligatoire de vacciner ses enfants contre ces trois maladies. Mais en pharmacie, on est forcé d’acheter un vaccin contre six maladies, dont l’hépatite B, qui est beaucoup plus cher. Et il n’est pas certain que ce soit pour des raisons de santé publique.

La journaliste, Sophie Bonnet s’est procuré une vidéo datant de juin 2012, où l’on voit Jean Stéphenne, ancien directeur de la branche vaccin de GSK, se vanter de sa réussite. Il explique que GSK détient tous les brevets sur le vaccin contre l’hépatite B. En le combinant avec des vaccins non protégés par un brevet, le laboratoire étend son monopole sur l’hépatite B aux cinq autres vaccins : « C’est comme ça que la société s’est créée et est devenue successful […] donc la stratégie, c’est pas plus compliqué que ça. » Le labo a donc commercialisé ces vaccins multiples parce qu’il les trouvait beaucoup plus rentables.

Extrait du documentaire sur ARTE en 2007 : Le Vaccin, un geste anodin?

Documentaire tourné pour l’essentiel en Allemagne par Valentin Thurn et diffusé pour la première fois le 27 novembre 2007 sur Arte dans le cadre d’un Thema sur les virus.

Extrait du documentaire qui aborde les vaccins hexavalents, véritable scoop en 2007, du moins pour nous, en France.

Voici quelques lanceurs d’alerte sur les abus de la vaccination.

Le Professeur Romain Gherardi, directeur de l’Unité INSERM U955 E10 de l’Université Paris-Est « Interactions cellulaires dans le système neuromusculaire », est le chef du service d’Histologie-Embryologie de l’hôpital Henri Mondor (Créteil), centre de référence des maladies neuromusculaires. Le Pr Gherardi est un spécialiste des maladies neuromusculaires. Il est diplômé en neurologie et en pathologie, et Professeur des Universités.

Praticien hospitalier depuis 1990. De 1983 à 2010, il a écrit 300 articles de recherche dont plus de 250 en langue anglaise publiées dans des revues telles que Lancet, N Engl J Med, J Exp Med, Ann Neurol, Brain, Ann Rheum Dis, Arthritis Rheum, etc. – Il est par ailleurs invité comme orateur au CDC d’Atlanta, à l’OMS de Genève, dans diverses sociétés savantes nationales ou internationales de Neurologie et de Myologie .

Vaccins: les dangers de l’aluminium selon le Dr Gherardi

Le Professeur Romain Gherardi, directeur de recherche à l’Inserm et à l’hôpital Henry-Mondor, était l’invité du « Magazine de la santé », sur France 5, le 12 novembre 2012.

Aluminium vaccinal : Commentaires du Pr Romain Gherardi.

Jeudi 22 mai 2014 se tenait à l’Assemblée Nationale un colloque portant sur les dangers de l’aluminium vaccinal : Commentaires du Professeur Romain Gherardi, Dir unité INSERM U955 E10, Université Paris-Est, chef service histologie-embryologie, hôpital Henri Mondor (Créteil).

Santé : faut-il se méfier des vaccins ? Romain Gherardi #cadire 2-11-2016

Depuis quelques années, une défiance croissante envers les vaccins gagne la population. Des rumeurs alarmantes circulent sur leurs effets secondaires et un peu plus de quatre Français sur dix estimeraient aujourd’hui que les vaccins ne sont pas sûrs selon une étude Vaccine Confidence Project (« Projet confiance dans les vaccins ») publiée début septembre 2016. Le professeur Romain Gherardi est chef du service du centre expert en pathologies neuromusculaires à l’hôpital Henri Mondor, professeur des Universités, et auteur de Toxic story. Deux ou trois vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins, publié aux éditions Actes Sud.

Philippe Evin est Professeur émérite à l’Université Paris Descartes, président de l’Institut Necker, a participé à des commissions scientifiques de l’INSERM et du ministère de la Santé. Il a aussi été représentant de la France à Bruxelles et chargé de missions scientifiques aux États-Unis.

Michel Georget, spécialiste de la vaccination répond au Vrai Faux sur les vaccins. Son livre « Vaccinations, les vérités indésirables »

Après avoir travaillé dans l’enseignement (physiologie, biologie), Michel Georget profite de sa retraite pour concrétiser le projet qui lui tenait le plus à coeur : écrire un livre aussi exhaustif et objectif que possible sur un sujet très sensible qu’il maîtrise parfaitement : les vaccinations ; livre qu’il dédie au médecin de famille qui, il y a plus de 30 ans, l’avait amené à réfléchir aux problèmes qu’elles posent.

Henri Joyeux – vaccin à l’aluminium, cancer chez l’animal

Henri Joyeux, né le 28 juin 1945 à Montpellier (Hérault) est un écrivain et conférencier inspirant. Ancien professeur des universités – praticien hospitalier de cancérologie et de chirurgie digestive à l’université Montpellier 1.

La chambre disciplinaire du Languedoc-Roussillon du Conseil de l’Ordre des médecins en France s’est prononcée pour sa radiation en 2016 pour non-respect du Code de déontologie.

Extrait de conférence à Toulouse (Purpan) vendredi 22 janvier 2016

ZOOM – Henri Joyeux : combat contre les vaccinations abusives

Le Professeur Henri Joyeux s’est lancé depuis plusieurs mois dans un combat pour protester contre les vaccinations abusives. Avec une pétition signée par plus de 700 000 personnes, il réclame le rétablissement du vaccin simple DTP, comme la loi l’exige. Alimentation, mode de vie, il nous donne les clés pour une meilleure prévention du cancer par des règles simples de santé.

Le Pr H. Joyeux a accordé une interview vidéo totalement exclusive à Alternative Santé. Il y revient sur l’affaire qui l’oppose au Conseil National de l’Ordre des médecins et qui a failli provoquer sa radiation. Plus pugnace que jamais, le Pr H. Joyeux – qui se considère maintenant comme un lanceur d’alerte au sens juridique du terme – règle ici ses comptes avec tous ceux qui ont tenté de l’empêcher de se faire entendre du grand public. Loin d’être naïf, Henri Joyeux reconnaît dans cette interview que ses prises de positions peuvent lui attirer de gros ennuis et prévient : « Le suicide n’est pas dans mon caractère… » .

Avant sa pétition demandant que le vaccin DTPolio simple et sans aluminium soit de nouveau rendu disponible , le Professeur Henry Joyeux était encore invité sur les grandes chaînes de télévision.

Professeur JOYEUX cancérologue et chirurgien, est invité par sophie Marceau à l’émission du 21/09/2014 « Vivement dimanche » avec Drucker pour parler de l’alimentation.

Claire Séverac est l’auteur du livre « Complot mondial contre la santé » et « La guerre secrète contre les peuples« . Claire Séverac est décédée le 25 décembre 2016.

Claire Séverac dénonce le complot mondial contre la santé

Claire Séverac était interviewée par Martial Bild et Elise Blaise sur TV Libertés

Conférence de Claire Séverac sur son livre « Complot mondial contre la santé »

ZOOM – Serge Rader – Les dangers de la vaccination

Auteur du livre « Le racket des laboratoires pharmaceutiques : et comment s’en sortir » Serge Rader, pharmacien durant de très nombreuses années et depuis peu lanceur d’alertes met en lumière, au travers de cas concrets, les dangers de la vaccination.

Les conséquences du retrait du DTPolio sans aluminium, par le pharmacien Serge Rader

Rencontre avec le Dr Alain Scohy

Alain Scohy est tout d’abord Médecin de campagne (1973) dans l’Aveyron pendant cinq ans, à Salles-Curan. Dans le cadre de sa pratique, il est très rapidement effaré par la santé déplorable des petits enfants.

Il mettra trois ans à en comprendre l’une des causes : la pratique des vaccinations multiples avant l’âge de 9 mois, c’est à dire pendant une période de la vie où les petits enfants sont en poussée de croissance majeure.

A partir de 1978 et jusqu’en 1996, il exerce la médecine à Orange dans le Vaucluse en tant qu’homéopathe, acupuncteur et même psychanalyste aux alentours de 1995.

En 1996, il est radié à vie de l’Ordre des Médecins pour délit d’opinion : il a osé demander à ses « pairs » l’application du principe de précaution et du Code de Déontologie Médicale (qui interdit l’utilisation de produits ou procédés dont l’intérêt et l’efficacité ne sont pas certains ou qui ne sont pas suffisamment éprouvés) lors de la campagne de vaccination contre l’hépatite B de 1994 dans les collèges et lycées : un vaccin nouveau, révolutionnaire, préparé sur des cellules OGM et testé à grands frais sur nos enfants. Dans cette affaire, le Conseil de l’Ordre des médecins était à la fois le plaignant et le juge.

À la suite de cette sanction, et avant qu’elle ne soit effective, il préfére démissionner et continue à travailler comme « accompagnateur-thérapeutes » (le thérapeute étant le malade). Écrivain et conférencier dans le Gard jusqu’en novembre 2002, il est obligé de s’expatrier pour éviter une contrainte par corps (il avait subi un redressement fiscal sur la base de ses revenus de médecin avant la radiation alors qu’il n’a plus aucun revenu propre : il travaille pour des associations qui sont de leur côté parfaitement en règle au plan fiscal).

Alain travaille actuellement avec Brigitte, son épouse, à l’Institut Paracelse (Agullana – Espagne) pour accueillir des malades et former de accompagnateurs-thérapeutes. Il édite depuis 1994 une revue pour diffuser ses découvertes en matière de santé

Cash investigation – Les vendeurs de maladies / intégrale

Saison 1 Episode 1 (partie 1) – Documentaire FRANCE 2 – 2015

Pour ce premier numéro, Elise Lucet s’intéresse aux «vendeurs de maladies», ces laboratoires qui inventent de toutes pièces une pathologie pouvant correspondre à la nouvelle molécule qu’ils viennent de mettre au point, parfois malgré des effets secondaires avérés, pour lesquels ils ont déjà prévu de nouveaux médicaments.

L’OMS dans les griffes des Lobbyistes (Documentaire ARTE 2017)

Sous-financée, dépendante de donateurs privés dont Bill Gates, l’OMS peut-elle encore assurer ses missions au service de la santé publique ? Une solide investigation sur les conflits d’intérêts qui entravent son efficacité.

Pandémies, grippes virulentes ou maladies consécutives à un accident nucléaire : l’OMS (Organisation mondiale de la santé) doit intervenir sur tous les fronts de la planète pour prévenir et guérir. Mais cette institution de l’ONU, créée en 1948, dispose-t-elle encore des moyens suffisants pour assurer ses missions, au-delà de ses succès incontestables, en matière de vaccination notamment ? Financée, dans les années 1970, à 80 % par les contributions de ses États membres et à 20 % par des entreprises et des donateurs privés, elle voit aujourd’hui cette proportion s’inverser, alors que le tout-puissant Bill Gates participe de plus en plus au financement de l’OMS par le biais de sa fondation. Les faits s’accumulent : complaisance troublante envers le glyphosate – molécule active du Roundup cher à Monsanto –, que l’OMS a déclaré sans danger en dépit des victimes de l’herbicide, aveuglement face aux conséquences de la pollution liée aux compagnies pétrolières en Afrique, minoration des bilans humains des catastrophes nucléaires, de Tchernobyl à Fukushima, et des désastres de l’utilisation de munitions à uranium appauvri en Irak ou dans les Balkans. L’indépendance de l’organisation est compromise tout à la fois par l’influence des lobbies industriels – dont celle des laboratoires pharmaceutiques – et par les intérêts de ses États membres. L’institution de Genève, qui avait sous-estimé la menace Ebola (plus de onze mille morts), est de surcroît accusée de gabegie et de négligence vis-à-vis des maladies tropicales, au profit de marchés plus juteux.

Entre analyse d’experts, détracteurs et défenseurs, langue de bois de son porte-parole Gregory Hartl et reportages sur le terrain, cette enquête livre une édifiante radiographie de l’OMS. Sans sombrer dans le réquisitoire, les auteurs dressent le portrait d’une structure fragilisée, soumise à de multiples conflits d’intérêts et étrangement liée à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) – avec laquelle elle a signé une convention… Menée avec rigueur, une ambitieuse investigation qui montre combien les intérêts privés dominent désormais les enjeux de santé publique. Passionnant et glaçant.

Le pouvoir caché des virus – Reportage France 5

Des scientifiques ont développé une théorie novatrice et controversée sur les virus. Généralement synonymes de maladies et de mort, ils pourraient aussi participer à l’évolution de l’espèce humaine depuis ses débuts. Les chercheurs s’intéressent plus particulièrement aux rétrovirus. Alors que les autres virus s’attaquent aux cellules de leurs hôtes, ceux-là s’intègrent au génome. L’envahisseur microscopique peut alors modifier l’ADN d’une espèce sur plusieurs générations et finir par le transformer. Les traces de ces rétrovirus se retrouvent dans l’ADN humain. Quelle influence ont-ils pu avoir sur l’évolution de l’espèce ? Se pourrait-il qu’un ou plusieurs de ces virus soient à l’origine du cocktail chimique de l’amour dans le cerveau ?

Sources :

Francetvinfo.fr

Touchepasamongosse

Vaccinssansaluminium.org

Egaliteetreconciliation.fr

Les-docus.com

Alternativesante.fr

Xavier Raimbault
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s